Fiche

Sébastien Christophe

« Mon métier me passionne en raison de la complexité du travail pour faire un grand vin. Je trouve que le meilleur moment dans la vie d’un viticulteur c’est quand l'idée d'un style de vin se concrétise après 20 ans. Je pense que le processus le plus important dans la vie d’un viticulteur lors de l’élaboration d’un vin, c’est la fermentation. Car durant celle-ci, les échanges physiques et aromatiques sont beaucoup plus intenses. J’ai repris l’exploitation familiale après mes études, donc mon métier me vient de mes parents, mes grands-parents et mes arrière-grands-parents. J’espère qu’il perdurera dans les futures générations. Voilà ma satisfaction: un métier qui se transmet, avec de nouvelles élaborations, de nouvelles techniques, de nouvelles saveurs, dans un monde où les gens ont besoin de renouer avec la Nature et ce qu’elle peut nous apporter. » — SÉBASTIEN CHRISTOPHE

Portrait

À L'OMBRE DES GRANDS CRUS

 

Il faut se rendre de l’autre côté de l’amphithéâtre des Grands Crus chablisiens pour arriver chez Sébastien Christophe. Sur cet immense faux plat, en catimini, il a repris les terres familiales.

En quelques années, le domaine passe d’un demi-hectare à plus de trente, avec des parcelles en 1er cru également. Il faut voir les éclats calcaires exposés en surface pour comprendre la profondeur de ce terroir et le travail du sol que Sébastien a mis en place. Car à Chablis, plus que partout ailleurs, c’est le sol qui fait le vin, puisque les vinifications sont d’ordinaire « transparentes » avec l’utilisation de l’inox.

Du simple Petit Chablis jusqu’aux parcelles plus célèbres, cette tension dynamique si typique de l’appellation se propose comme le moteur de la dégustation, laquelle mène au ravissement et à la sapidité.

sebastien-christophe-chablis-bourgogne-chardonnay-france-symbiose-vins-importation-privee